Home

Jeudi 14 décembre 2017

Leadfoot Rivet

One Night On The Road - Live ! 

One Night On The Road
  • FUNNY BONE
    YOU'RE A FOOL TO YOURSELF
    SHEVEDADDY SONG
    BETWEEN A WOMAN AND A MAN
    SWING DAT HAMMER
    WHY PEOPLE ACT LIKE THAT ?
    PART TIME LOVE
    THE ROAD TO CAIRO
    I WAS ALL WRONG

MUSICIENS :

Leadfoot Rivet : lead vocals / harp
Patrice Boudot-Lamot : electric guitar / slide guitar / electric mandoline
Slim Batteux : organ / electric piano
Chris Mellies : electric bass guitar
Vincent Daune : drums
Amos Garrett : electric guitar (guest on cuts number 8 & 9)

CRÉDITS :

Freddie King (1), Alain Leadfoot Rivet (2), Leadfoot Rivet / Patrice Boudot-Lamot (3),
Eric Bibb (4), traditional (5), Bobby Charles (6), Clay Hammond (7), David Akles (8), Leadfoot Rivet (9).

Recorded in COMPIEGNE (60) France at The Ziquodrome 6 octobre 2009
by Ludovic Poron and mixed directly on the spot.

Equed and premastered by Jean-Paul Avellaneda & Leadfoot Rivet at EVS studio
Mastering by Dumé
Executive production Philippe Langlois

Artwork by Bruno Boussard

Photos by Alain Chassaing, Olivier Ménart, Du bruit dans les pixels !,
Martine Dupont, Santina Vaccaluzzo, Patrice Trezzato,
Yann Charles, Neville Palmer.

© 2014 Dixiefrog Records - 2014 Leadfoot Rivet

PRESSE :

- Chronique du CD sur Israbox.com (en anglais et en russe)

"Big voiced Leadfoot should have been born in Louisiana where some of his Rivet cousins are still livin'.
For the last 40 years he has been suckin' american music's bone marrow first hand from a bunch of the great artists he used to work
with like Bobby Bland, Sam Myers, Albert King, Wilson Pickett, Tommy Castro, Jimmy Thackery or Zachary Richard. All he is missing is an american passport or a green card !
The atmosphere of this LIVE is electric, intense and really moving.
Leadfoot offers us a raw slice of blues & spicy soul.
Cherry on the cake, his long time friend Amos Garrett offered him some magic guitar choruses on two songs !"

- Sur le site Froggy Dilight

"Pied de plomb"… mouais, ça pourrait être un nouveau super héros, un genre de Wolverine mutagène et reprotoxique, contaminant de l’environnement, et potentiellement cancérigène. Il serait notre kryptonite à nous, simples mortels. Heureusement qu’il a eu l’idée de traduire tout ça pour devenir Leadfoot Rivet ! Ouf ! Nous avons échappé au pire. Enfin, non, je ne crois pas, mais c’est une autre histoire.

Leadfoot Rivet est Alain Rivet, chanteur de blues-rock-soul depuis les années 60. One night on the road est l’enregistrement d’un concert, où les gens se taisent pour regarder de la musique. Entre temps, il a fondé un label (Dixiefrog), organisé des concerts et bu l’apéro avec tous les grands noms du blues et de la soul.

Bip bip… Mise en garde de précaution utile à tout usager de la platine qu’il doit faire attention… One night on the road est porteur du virus de l’ondulation du croupion. Je vous conseille de l’attraper fissa, Mère Patrie vous sera reconnaissante de manger-bouger cinq fois par jour sans alcool.

Leadfoot Rivet est à l’univers ce que le chocolat est à la déprime : un excellent remède, une sage décision, une tentation, une explosion de saveurs, une myriade de couleurs. D’une voix de velours légèrement usée par ce qu’il se doit de substances toxiques, d’un piano et de cordes envoutantes, Leadfoot Rivet emporte son public sur les rives des fleuves américains, dans les canyons déserts, sur les mers en furie, dans les escapades enneigées, sous des orages endiablés, au cœur de disputes conjugales et de crises de jalousie pour le blanc du poulet.

Je l’imaginais en santiags et blouson à franges, j’avais oublié le chapeau et la barbe fleurie. Je repérai ses rimes dans un américain parfaitement maîtrisé, le répertoire français m’avait échappé. J’entendais la profondeur du blues de son âme, je n’avais pas repéré la maturité inhérente à l’expérience d’une vie bien remplie et rondement.

Mais bien sûr qu’il parle d’amour, parce que même chanter la peine c’est chanter l’amour. Leadfoot Rivet incarne passionnément l’humanité, avec ce qu’elle a de rêves et d’espoir pour s’enrichir et apprendre de ses erreurs. One night on the road est une bande-annonce parfaite pour chaque petit moment et grands évènements où vous sentez votre cœur affleurer là, tout près. Emouvant et intense.

Nathalie Bachelerie